Le blog de CHIMIREC - Bleu, Blanc, Vert Le blog de CHIMIREC - Bleu, Blanc, Vert

Retour sur la COP 23

Retour sur la COP 23

Economie verte

(0)

Retour sur la COP 23

Lors de la 23e conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP23), qui s’est tenue en novembre dernier en Allemagne, 25 pays et collectivités ont annoncé la fermeture de leurs centrales à charbon au plus tard en 2030, dont la France en 2021.

Pour le reste des actions à entreprendre, les prises de décision stagnent, entre discussions et négociations.

La COP23 aura essentiellement servi à fixer un calendrier et des modalités afin de concrétiser les objectifs de l’accord de Paris. Elle aura également marqué le retrait des États-Unis. Deuxième plus gros émetteur de gaz à effet de serre après la Chine, ce pays est aussi un important financeur de la lutte contre le réchauffement climatique.

Il est urgent d’agir !

Cette constatation fait l’unanimité : il est urgent d’agir contre les émissions de gaz à effet de serre pour limiter le réchauffement climatique mondial entre + 1,5°C et 2°C au cours de ce siècle. Or, à l’issue de la COP23, nous sommes sur une trajectoire qui se situe au-dessus de 3°C !

Et pourtant, à l’heure actuelle, les mesures prises ne sont pas à la hauteur des enjeux. Les engagements des pays qui ont ratifié l'accord de Paris lors de la COP21, soit environ 170 pays, restent encore flous.

La COP23 s’est achevée sur l’annonce d’une année de dialogue qui servira à définir les règles permettant à tous de respecter l’accord de Paris et au terme de laquelle un bilan collectif des émissions de gaz à effet de serre sera réalisé.

Un financement problématique

La première semaine de négociations a réaffirmé les divergences entre les pays développés et les pays en voie de développement. Celles-ci concernent notamment la solidarité financière apportée par les nations industrialisées. Car la bonne volonté ne suffira pas à lutter contre le réchauffement climatique, il est crucial d’assurer le financement d’une économie décarbonée auquel les acteurs publics tout comme les entreprises privées doivent participer.

Au final, rendez-vous a été pris en décembre 2018 pour la COP24 qui aura lieu à Katowice en Pologne. Les pays signataires devront alors rendre compte de leurs actions mises en œuvre afin d’en établir un bilan.

Déposer un commentaire
Laissez un commentaire

* champ obligatoire