Le blog de CHIMIREC - Bleu, Blanc, Vert Le blog de CHIMIREC - Bleu, Blanc, Vert

La régénération des déchets : qu’est-ce que c’est exactement ?

Régénération déchets - huiles claires

Valorisation

(0)

La régénération des déchets : qu’est-ce que c’est exactement ?


La régénération est un procédé de recyclage qui permet de redonner au déchet une grande partie de ses propriétés d’origine. Un traitement que l’on pourrait qualifier de ”cure de jouvence” ! Le déchet retrouve quasiment les mêmes performances et peut donc être réutilisé pour des fonctions similaires.

La régénération ne peut s’appliquer à tous les déchets. Elle concerne principalement les huiles, les solvants, les gaz fluorés, les plastiques, les catalyseurs, etc. Comme l’explique l’ADEME, : « La régénération est basée sur des procédés de raffinage d’un fluide ou d’un solide, impliquant l’extraction de la fraction polluante ou indésirable contenue dans le déchet. Et elle peut s’opérer par filtration, déshydratation sous vide, raffinage, etc. »


Le Groupe CHIMIREC, spécialiste de la gestion des déchets dangereux, a toujours privilégié la valorisation maximale des déchets
.

C’est pourquoi, dès 1985, le Groupe a créé sa première filière de régénération des huiles claires. Puis, à partir de 2014, CHIMIREC a développé la régénération des liquides de refroidissement usagés.

Une valorisation à 95 % des huiles claires

Les huiles régénérées sur les sites de CHIMIREC Dugny (93) et CHIMIREC PPM (37) sont collectées par le Groupe sur l’ensemble du territoire français. Il s’agit d’huiles entières, hydrauliques ou de transformateurs, issues de divers secteurs d’activités comme la mécanique, l’électricité, l’aéronautique, la plasturgie.
À leur arrivée sur les sites CHIMIREC, les huiles font l’objet d’analyses physico-chimiques afin d’identifier leur nature et de vérifier qu’elles n’ont pas été mélangées avec d’autres fluides, ce qui les rendraient impropres à une régénération. Puis, les huiles sont valorisées par une filtration spécifique et une déshydratation sous vide. À l’issue de ce traitement, elles peuvent être utilisées comme huile de décoffrage ou de lubrification.
Chaque année, ce sont en moyenne 10 000 tonnes d’huiles claires qui sont régénérées par le Groupe CHIMIREC.


Une valorisation à 99,5 % des liquides de refroidissement usagés.

Les centres de traitement de CHIMIREC PPM (37) et CHIMIREC Socodeli (30) collectent au niveau national les liquides de refroidissement, les eaux glycolées et les fluides caloporteurs.
Ces déchets sont généralement produits par les professionnels de l’automobile, de la climatisation, du bâtiment et de la sécurité incendie.
Tout comme pour les huiles claires, les laboratoires internes de CHIMIREC procèdent à une prise d’échantillon des liquides usagés pour analyse et identification. Leur conformité permet ensuite d’opérer le traitement physique des liquides par filtration fine afin de les épurer et de les clarifier.
Chaque année, CHIMIREC régénère ainsi 17 500 tonnes de liquides. Ces derniers, une fois revalorisés, sont destinés à diverses applications notamment dans les secteurs de l’automobile et du bâtiment.

Déposer un commentaire
Laissez un commentaire

* champ obligatoire