Le blog de CHIMIREC - Bleu, Blanc, Vert Le blog de CHIMIREC - Bleu, Blanc, Vert

Qu’avez-vous fait de votre dernier smartphone ?

Qu’avez-vous fait de votre dernier smartphone ?

Valorisation

(0)

Qu’avez-vous fait de votre dernier smartphone ?

Chaque année, près de 25 millions de mobiles neufs sont vendus en France et seulement 15 % sont collectés. Pourtant, ils contiennent une mine de ressources naturelles non renouvelables qui pourraient être valorisées, comme l’or, le plomb, l’argent, le nickel, etc.  Alors, lorsque vous n’utilisez plus un mobile, ne le laissez pas dormir dans un tiroir !

Le smartphone est devenu un objet incontournable de notre quotidien. Néanmoins, soyons conscients de ses forts impacts environnementaux.

En tête de liste, l’extraction des matières premières et la fabrication des composants que génère sa production.

 

Ce que contient un smartphone

Jusqu’à 70 matériaux et 50 métaux différents sont présents dans nos téléphones portables :

  • Plastiques et matières synthétiques : 30 à 50 %
  • Verre et céramique : 10 à 20 %
  • Métaux : 40 à 60 % dont :
    - 80 à 85 % de métaux ferreux et non ferreux  (cuivre, aluminium, zinc, étain, chrome, nickel...) ;
    - 0,5 % de métaux précieux (or, argent, platine, palladium...) ;
    - 0,1 % de terres rares et métaux spéciaux (europium, yttrium, terbium, gallium, tungstène, indium, tantale...) ;
    - 15 à 20 % d’autres substances (magnésium, carbone, cobalt, lithium...)

Source : Oeko-Institut, EcoInfo et Sénat.

 

Qui collecte les smartphones usagés ?

Tous les opérateurs de téléphonie sont engagés dans la charte FFTelecoms de réemploi des téléphones mobiles. Dans ce cadre, ils ont l’obligation de récupérer les smartphones pour les confier aux éco-organismes spécialisés dans le recyclage et la valorisation. Selon leur état, les mobiles sont reconditionnés et débutent ainsi une seconde vie, ou bien ils sont recyclés. Commence alors l’étape de démantèlement pour récupérer d’une part, les substances dangereuses, et d’autre part, les matériaux valorisables.

73,7 % des éléments d’un smartphone sont recyclables (chiffre FFTélécoms, 2015) et c'est leur carte électronique qui a le plus de valeur car elle renferme du palladium, du cuivre, de l’étain, du tantale, de l’argent, de l’or…

 

Votre utilisation du smartphone est-elle durable ?

Faites le quizz conçu par l’ADEME :

En moyenne, nous changeons de téléphone portable tous les deux ans, alors qu’il faudrait au moins cinq ans d’utilisation pour que l’impact environnemental de l’usage du smartphone soit équivalent à celui de sa fabrication. De plus, dans la plupart des cas, nous achetons un nouveau smartphone alors même que celui que nous possédons est encore en état de fonctionner.
Et si au prochain lancement du mobile ”dernière génération”, nous pensions préservation de l’environnement plutôt que consommation ? Une bonne résolution à inscrire au programme de cette année 2020 !

 

En chiffres :

  • 70 matériaux sont nécessaires à la fabrication d’un smartphone ;
  • 4 tours du monde, c’est le chemin parcouru par un smartphone de l’extraction des matières premières à sa distribution ;
  • 30 millions de smartphones dorment dans nos tiroirs en France.

Source : ADEME

Déposer un commentaire
Laissez un commentaire

* champ obligatoire